Archive pour la catégorie ‘Non classé’

Les 9 gouaches méconnues de la main d’Hergé

L’histoire de ces 9 grandes images fait partie intégrante de l’aventure des Tintin couleurs. Elle raconte comment sont nées ces  images, qui nous imprègnent génération après génération depuis 60 ans…. Nous révélons ici que leur mise en couleur à l’aquarelle et à la gouache par Hergé lui-même eut bien plus d’importance à ses yeux que la réalisation des 9 dessins correspondant à l’encre de chine. Nous dévoilons ainsi l’importance de ces chefs d’œuvre en couleur, dont la valeur historique et artistique devrait dépasser à terme celle des encres de chine, dans la lignée des premières gouaches de couverture Tintin des années 30…

Lire la suite de cette entrée »

Les éditions alternées

C’est depuis seulement quelques années que le petit monde des collectionneurs de Tintin commence à s’intéresser aux éditions dites « alternées ». Il a fallu attendre la vente de quelques « Oreille Cassée », pour qu’une vingtaine d’acquéreurs de cette pièce parmi les tintinophiles se mettent à rechercher les autres titres. La rareté et la beauté de l’objet pour bibliophile s’allient au charme d’une lecture unique pour justifier cet engouement. Cependant, un certain mystère entoure toujours l’histoire et l’origine de ces éditions encore mal connues….

Lire la suite de cette entrée »

L’age d’or des éditions couleurs`L’Etoile Mystérieuse`

L’aventure éditoriale de la publication des aventures de Tintin et Milou prend sa dimension la plus passionnante pendant la seconde guerre mondiale. En effet, à partir de 1942 , Hergé met les bouchées doubles. Il invente de nouvelles histoires, qui paraissent chaque jour dans le Soir et il retravaille ses albums en vue de leur édition en couleur. Voici l’histoire du premier Tintin en couleur, paru en 1942, l’Etoile Mystérieuse.

Lire la suite de cette entrée »

Les éditions numérotées `Ces  chers  petits numéros`

Acquérir toutes les éditions numérotées des albums Tintin représente sans aucun doute le plus grand défi pour chaque collectionneur qui se respecte. L’album le plus mythique de la série étant certainement le Soviets de 1930, mais le plus rare, sans conteste, le Congo de 1931. Etudions ensemble tout l’éventail de ces rarissimes tirages de tête.    

  

Lire la suite de cette entrée »